Favoriser l’apprentissage en autonomie et à distance avec des QRCodes et des capsules

Voici 3 exemples d’activités de niveau A0 et B1/B2 que j’ai créées pour mes apprenant.es. Comment les remanier pour favoriser le travail à distance et stimuler les interactions en cours ? Une piste a été de modifier les feuilles de route en y ajoutant des QRCodes pour permettre à mes futurs apprenant.es de travailler en autonomie, à la maison. En effet, la présence du QRCode qu’il suffit de scanner avec une application dédiée facilite l’accès à la capsule et permet de regarder tranquillement, à son rythme la vidéo. Donc de s’entraîner seul.e à répéter, à comprendre avant de retrouver la dynamique du groupe. Un « plus » pour protéger la face et pour stimuler l’estime de soi !

Premier exemple : travailler la compréhension orale et le lexique de la ville A1

Une capsule a été faite pour présenter son pays et sa ville à travers un exemple concret fait sur mesure. L’objectif était double : améliorer la compréhension orale et enrichir le lexique de la ville et des éléments propres à un pays et une ville (un fleuve, une frontière, une capitale, une mer, etc.). Les apprenant.es avaient une feuille avec un texte lacunaire à compléter. Nous avons fait l’activité en classe entière mais l’hétérogénéité des niveaux a empêché les moins avancés d’être actifs pendant la compréhension : ils l’ont plutôt subie…
Le fait d’ajouter le QRCode donnant accès à la vidéo sur la feuille permet de faire faire ce travail d’écoute en autonomie : chaque apprenant.e peut alors écouter et regarder à son rythme la vidéo avec un smartphone et des écouteurs soit en présentiel, soit à distance, à la maison. La capsule vient donc compléter et raviver un lexique qui aura déjà été vu en cours en amont. De plus, lorsqu’ils reviendront en cours après avoir fait cette activité à distance et à leur rythme, ils pourront être plus actifs dans le sens où ils poseront des questions sur ce qui n’a pas été compris dans la capsule. On pourra aussi échanger les productions écrites faites à distance et les faire lire, puis dessiner le plan de la ville ou du pays, ou encore faire corriger la production écrite par un.e autre apprenant.e.

Feuille de compréhension orale avec le QRCode intégré.

Deuxième exemple : corriger une activité ou un test à distance (temps du passé B1/B2)

J’ai proposé à mes apprenant.es B1+ un petit test de grammaire portant sur l’utilisation du passé composé et de l’imparfait. Pour éviter de perdre du temps en classe lors de la correction et pour changer un peu les habitudes, j’ai créé une capsule dans laquelle je justifie le choix de chaque temps à l’oral plutôt que de le faire en présentiel.
Lorsque j’ai rendu les tests corrigés, j’ai donc distribué une petite feuille avec le QRCode qu’ils ont scanné chez eux pour regarder la correction. Le lendemain, j’ai répondu aux questions qui restaient.

QRCode pour accéder à la capsule dans laquelle je corrige le test sur les temps du passé

Troisième exemple : travailler la prononciation des verbes en -ER (A1)

Capsule « 3 minutes pour bien prononcer les verbes en -ER au présent »

Après avoir reçu la feuille de route avec le QRCode, les apprenant.es peuvent s’entraîner à répéter la prononciation correcte puis, dans un 2eme exercice, à prononcer et à écouter la correction. Grâce au QRCode, l’accès à la capsule est instantané et permet de travailler à distance, sans même avoir à passer par un ordinateur.

Feuille de route pour la capsule « 3 minutes pour bien prononcer les verbes en -ER »

Comment transformer un lien en QRCode ?

Il suffit d’aller sur un site générateur de QRCode, comme Tec-it celui que j’utilise : collez le lien et cliquez sur « Télécharger ».

Exemple de site générateur de QRCode

Français des affaires : intégrer le mooc « Travailler en France A2-B1 » à son cours

Vous enseignez le français des affaires, le français professionnel ? Vous proposez en FLE une unité sur le travail en France de niveau A2 à B2 ? Pourquoi ne pas intégrer ponctuellement des activités proposées par le mooc « Travailler en France A2-B1 » à votre cours ?

Les moocs FLE du FUNMOOC

Il s’agit de l’un des nombreux moocs de la plateforme Fun Mooc destinés aux apprenant.es en français langue étrangère. Vous trouverez ainsi :

Capture d’écran du mooc « Vivre en France A2 »

Le mooc « Travailler en France A2-B1 »

Mooc « Travailler en France » FUNMOOC

Outre les questionnaires de début et de fin de parcours, voici la composition du mooc « Travailler en France A2-B1 » :

  • une première partie composée de 6 modules relevant du tronc commun (« Je recherche un emploi, je m’intègre dans l’entreprise, je travaille en collaboration, je gère des situations inhabituelles, je fais un bilan et je développe mes compétences)
  • puis une 2eme partie proposant au choix, 5 domaines de spécialité (Bâtiment, hôtellerie, informatique, santé, services aux personnes et aux entreprises)

Chaque module se décline en différents objectifs/activités comme dans l’exemple ci-dessous pour le module « Je recherche un emploi ».

Chaque activité commence par un document déclencheur, puis, à partir du visionnage d’une vidéo de quelques minutes, les apprenant.es sont invités à répondre à des questions (QCM, choix dans menu déroulant, etc.) qui n’ont pas de rétroaction immédiate.
D’autres types d’exercices très intéressants sont proposés, répondant à l’idée de « comprendre pour agir » : par exemple, les apprenant.es doivent écouter une conversation téléphonique et compléter un courriel avec les éléments entendus et compris.
Enfin, après avoir fait plusieurs activités, ils sont invités à réaliser des tâches comme rechercher des annonces sur un site d’annonces et à les comparer ou à poster une question sur un forum dédié.

Parallèlement à ces activités sont proposés des points d’informations appelés « MEMO » qui invitent par exemple à tester des « serious games » pour s’entraîner à un entretien d’embauche et des points de langue très précis avec leçon suivis d’exercices structuraux de réutilisation.

Capture d’écran d’une vidéo à regarder par les apprenant.es

Comment utiliser le mooc en complément de ses cours ?

L’idéal est bien sûr d’inciter ses apprenant.es à suivre le mooc du début à la fin et d’obtenir une certification. Toutefois, si vos apprenant.es sont comme les miens et peinent généralement à faire le moindre travail à la maison, on peut envisager de butiner, de picorer dans le mooc et de ne faire que quelques activités, en complément de sa progression habituelle, selon ses besoins. Vos apprenant.es doivent s’inscrire et disposer d’un smartphone avec des écouteurs pour les compréhensions orales à faire individuellement. Selon le contexte d’enseignement et leur motivation, ils feront ces activités complémentaires à distance ou en présentiel.

Les activités pour découvrir et réinvestir le lexique (cf ci-dessous),

Exemple d’activité pour travailler le lexique

celles plus méthodologiques (pour apprendre à présenter un CV ou à écrire une lettre de motivation, par exemple) ou celles travaillant la compréhension orale en vue de compléter un courriel viennent assurément diversifier et enrichir le cours en présentiel. A chacun.e de choisir selon sa progression…

Les plus et les moins ?

Le point faible de cette utilisation sporadique du Mooc dans un cours de langues en présentiel est sans doute l’absence de rétroaction immédiate. La réponse est-elle correcte ou pas ? Comment le savoir quand on est face à l’ordinateur ? Il est néanmoins possible de pallier cette limite en corrigeant l’activité ensemble, en projetant la session de l’enseignant.e au tableau.
D’autre part, la mise en place de l’activité pour intégrer à un cours en présentiel des activités du mooc (recherche du site, du mooc, connexion, recherche de l’activité conseillée par l’enseignant.e) revêt une dimension chronophage dans un cours de langue au rythme souvent très rapide et peut être un frein à l’intégration : l’activité ne sera intégrée avec efficacité qu’en cas d' »utilisation prolongée« , l’une des 3 conditions que Nicolas Guichon définit pour réussir l’intégration des TİC : « C’est seulement lorsqu’il y a une mise en culture pédagogique des technologies (par exemple en inscrivant l’utilisation des TİC dans un scénario pédagogique et en l’incluant dans l’évaluation) que l’on passe véritablement à une appropriation et que se construisent à proprement parler des usages. » Il est donc important d’intégrer l’utilisation du mooc régulièrement à son cours pour créer une routine de pratique et de bien choisir les activités en les ayant testées et sélectionnées à l’avance. Pour rappel, les 2 autres conditions sont « la perception d’un gain pédagogique par l’enseignant et par les autres personnes impliquées dans la situation éducative » et « la négociation des changements ». [Guichon N. Vers l’intégration des TİC dans l’enseignement des langues, 2012, Didier, p. 15-17]

Enfin, un point fort du Mooc (notamment pour ceux et celles qui préparent le Diplôme de Français Professionnel de la CCI de Paris-Ile-de-France) repose sur le fait qu’il propose des activités en ligne, à l’image de celles qui sont exigées lors de la passation la certification du DFP : comme dans les conditions réelles de travail dans une entreprise, les apprenant.es sont contraints de communiquer par l’ordinateur et non plus en utilisant une feuille de papier et un stylo, comme c’est encore le cas pour d’autres certifications telles que le Delf ou le Dalf.

Merci à l’Alliance française Paris-Ile-de-France !