Atelier #Eidos64 Outils numériques en cours de langues : des pistes pour favoriser une approche interactionnelle

Mercredi 24 janvier 2018 à Bayonne dans le cadre de la journée de formation Eidos64.

bandeau-2018L’atelier qui s’appuiera sur des exemples de cours de langues (Français Langue Etrangère), invitera à explorer deux pistes parmi les multiples potentialités du numérique :

comment renouveler le remue-méninges que nous faisons en début de séquence pour établir un premier état des lieux des connaissances déjà acquises sur un thème ? Nous verrons comment Beekast offre une variante numérique intéressante par rapport aux approches plus traditionnelles.

comment mettre en valeur les productions des apprenant.e.s en leur donnant un destinataire réel ? Dans son ouvrage Le web 2.0 en classe de langue (Maison des langues, 2011), en complément des habituelles tâches cibles et didactiques, Christian Ollivier nous invite à mettre en place des « tâches ancrées dans la vie réelle », c’est-à-dire « des tâches dans lesquelles l’apprenant n’est plus seulement un apprenant, mais devient un « usager » de la langue ». Il nous incite donc à proposer «des tâches qui ont un enjeu réel et dans lesquelles les aspects non langagiers retrouvent la place qu’ils ont dans la réalité. ». Il apparaît clairement que le web 2.0 est un espace privilégié pour publier et favoriser les interactions avec des locuteurs et locutrices natifs afin de donner un sens réel à des tâches, non plus réservées aux enseignantes et enseignants, mais s’adressant à d’autres internautes.

Comment passer de la simple production écrite à une tâche finale publiée ? Comment mettre en valeur les productions pour les partager et leur donner plus de sens ? Quels outils numériques utiliser pour faire faire des petites vidéos, des graphiques ou des livrets numériques qui seront partagés au-delà des murs de la salle de cours, voire commentés dans le cadre d’interactions réelles  ?

Cet atelier proposera des pistes et des exemples de réalisations d’apprenant.e.s pour une utilisation pédagogique de Beekast, Spark Video, Google Maps, entre autres.

Pensez à apporter votre ordinateur ou votre tablette.

logo-Eidos-64-forum

Littérature et classe inversée ? Quelques pistes proposées à Eidos64

L’objectif de mon atelier d’Eidos64 du 25 janvier 2017 était de proposer quelques pistes pour enseigner la littérature en utilisant la classe inversée de manière sporadique. J’ai invité les participants à regarder en amont de cet atelier une capsule afin de les mettre en posture de classe inversée et de leur faire partager une des approches de la classe inversée.

Littérature et classe inversée from Geraldine L on Vimeo.

Après un échange de réactions, de questionnements, j’ai proposé aux participants deux pistes à explorer :

  • faciliter l’entrée en lecture des textes longs qui peuvent engendrer une angoisse, voire un renoncement chez les apprenants non natifs et même chez les natifs…

Voici le support présenté avec explication du titre, lecture de la première page et mise en place d’hypothèses de lecture :

Petites pratiques germanopratines from Geraldine L on Vimeo.

Autre exemple pour faciliter l’entrée dans une oeuvre intégrale avec points de repère biographiques, rapide genèse de l’oeuvre et présentation du schéma des personnages.

  • inverser une séquence de littérature : comment, grâce à la classe inversée, peut-on déplacer le curseur de l’apprentissage et mettre l’accent, non pas sur l’acquisition des connaissances, mais sur l’appropriation des textes en stimulant la part de créativité des apprenants ?

Le support présenté pour aborder Le Cid de Corneille :

– capsule sur la tragédie classique

capsule faite par les apprenants pour analyser une stance : commentaire collectif d’une stance et participation a posteriori de l’enseignant pour ajouter quelques idées manquantes.

Le support présenté pour la séquence sur les Calligrammes d’Apollinaire :

capsule pour présenter Apollinaire avec un quiz intégré

capsule faite par une apprenante pour analyser sa production

Cet article est une présentation des supports partagés pendant l’atelier ; il manque toutes les explications, les échanges, les réactions…

Cliquez ici pour voir la présentation sous forme d’interview par LudoMag.